Menus déroulants






























































































 


















Chaillac (Indre) - 13 et 14 août 2011

Beaucoup de pluie pour cette avant dernière manche de la coupe de France 2011 parfaitement organisée par l'écurie du Pêchereau.

Sociétaire de cette écurie, Vincent Philippon y remporte la première victoire de sa carrière.
.

Résultats :

  62
partants ; 25 classés :

FINALE : 1. Vincent Philippon - 2. Valentin Cordebar - 3. Aurélien Daumain - 4. Jérémie Buquet - 5. Cyrille Guillemain - 6. Cédric Gautier - 7. Jacky Guillot - 8. Damien Bette - 9. Samuel Chenier - 10. Stephan Devoulon - 11. Thony Brisse - 12. Renaud da Silva (à 1 tour) - 13. François Renault (à 1 tour) - 14. James Moreau (à 1 tour) - 15. Julien Réty (à 1 tour) - 16. Guillaume Talland (à 1 tour) - 17. Simon Cruchet (à 1 tour) - 18. Frédéric Béchard (à 1 tour) - 19. Anthony Potage (à 2 tours) - 20. Dominique Champagne (à 2 tours) - 21. Rodolphe Ageorges (à 2 tours) - 22. Sébastien Lagorce (à 9 tours) - 23. Manuel Durand (à 9 tours) - 24. Laurent Hèmeray (à 11 tours) - 25. Manuel Poitrenaud (à 20 tours).

Le film de la course...

Marquée par des averses à répétition, cette épreuve a pourtant commencé sous un soleil radieux lors des essais chronométrés du samedi. Laurent Hèmeray, leader du classement provisoire, décroche le meilleur temps devant le champion 2010 Jérémie Buquet, alors que son principal rival pour le titre 2011, Cyrille Guillemain, ne signe que le 21ème temps.

Mais le dimanche matin, c'est bien avec un temps de grenouille que le campement se réveille après le p'tit bal du samedi soir. C'est donc en bottes et vêtements de pluie que l'on peut assister aux manches de qualification, remportées sans surprise par Laurent Hèmeray, Stephan Devoulon, Aurélien Daumain, Jérémie Buquet, Manuel Poitrenaud et le futur vainqueur, Vincent Philippon.

Les quarts de finale disputés dans la foulée sont particulièrement animés. En groupe A, les cinq premiers terminent dans un mouchoir de poche et la victoire d'Aurélien Daumain passe presque au second plan tant la lutte qui oppose Laurent Hèmeray et Valentin Cordebar pour la quatrième place est intense. Valentin finissant par garder l'avantage, Laurent devra passer par les manches de repêchage pour aller en demi-finale, ce qui n'est pas pour lui une habitude...

Le scénario se répète dans l'autre groupe où cette fois ce sont les quatre premiers qui terminent roue dans roue, Manuel Poitrenaud résistant jusqu'au bout à Vincent Philippon et Jérémie Buquet pour l'emporter. Juste derrière, on assiste également à un très beau duel entre Cédric Gautier et François Renault pour la cinquième place, le dernier cité finissant par prendre l'avantage.

Peu de choses à signaler lors des deuxièmes séries de qualification, si ce n'est dans la manche B1 où François Renault, qui tenait la tête et résistait à un petit peloton sur ses talons, part en travers à 200 mètres de l'arrivée. Dans la pagaille qui s'en suit, François ne repart qu'en cinquième position, laissant la victoire à Julien Réty.

L'élément majeur des demi-finales est incontestablement le redoublement de la pluie, celle du groupe B étant même retardée pour permettre aux pilotes qui attendaient sur la pré-grille de départ d'aller changer leurs pneus. Laurent Hèmeray remporte aisément celle du groupe A avec près de 24 secondes d'avance sur Stéphan Devoulon deuxième, et Manuel Poitrenaud gagne celle du groupe B, lui aussi avec une avance confortable sur Vincent Philippon.

Laurent Hèmeray et Manuel Poitrenaud se retrouvent donc côte à côte sur la première ligne de la grille de départ de la finale, dont le départ est donné sur une piste boueuse et glissante qui laisse présager de nombreuses surprises.

Dès le premier passage sur la ligne, en effet, Manuel Poitrenaud n'est plus dans la course, "planté" dans le fond du circuit et contraint à l'abandon, triste répétition pour lui du scénario de l'épreuve précédente de Pont de Ruan. C'est Vincent Philippon, parti de la deuxième ligne, qui passe en tête, suivi d'Aurélien Daumain et de Valentin Cordebar. Parti de la troisième ligne, Valentin se hissera rapidement à la deuxième place pour ne plus en bouger, réalisant une bonne opération au classement provisoire de la coupe de France.

Pour Laurent Hèmeray en revanche, ce n'est pas la fête : avec 42 points d'avance, il pouvait être sacré champion 2011 avant la fin de la saison. Mais voila, quatrième seulement au terme du premier tour du fait d'un mauvais choix de pneus et immédiatement suivi de son rival Cyrille Guillemain, on comprend rapidement que ce ne sera pas pour aujourd'hui.

C'est au sixième tour que Laurent Hèmeray voit se dessiner le scénario le plus catastrophique pour lui, avec la panne de son moteur à cause d'une bougie défectueuse. Il faudra donc attendre la super-finale de Sougy les 3 et 4 septembre prochains pour connaître le champion 2011 de 2CV cross.

Pendant ce temps, loin de ces préoccupations de vedettes, trois pilotes savouraient leur participation à une première finale : Rodolphe Ageorges, Frédéric Béchard, et surtout Manuel Durand qui, grâce à cette performance, s'installe définitivement en tête du trophée Alain Beauvais qui récompense chaque année le meilleur débutant. Bravo à eux !


Voir la BD de Julien















______________________________________





Première victoire de Vincent Philippon !




En prenant la deuxième place, Valentin Cordebar
se replace dans la course au titre de champion.




Manu Durand décroche définitivement le trophée Alain Beauvais 2011 qui récompense le meilleur débutant.




Première finale pour Rodolphe Ageorges, qui contraste avec ses malheurs des épreuves précédentes.




En très nets progrès, Thibault Jouvet décroche
sa première demi-finale.




Le bain de boue de la demi-finale B n'empêchera pas Frédéric Béchard de se qualifier pour la finale.









 










Accueil   -   Informations légales    -    Plan du site    -    Remerciements    -    Jeu concours    -   Haut de page