Menus déroulants







































































































Châteauroux (Indre) - 2 et 3 juillet 2011

Une météo estivale accompagne cette cinquième manche de la Coupe de France, très bien organisée par l'Ecurie Terre du Berry.

77 pilotes sont admis au départ et Stephan Devoulon y signe une nouvelle victoire, sa première de l'année.
.

Résultats :

  77
partants ; 25 classés :

FINALE : 1. Stephan Devoulon - 2. Jérémie Buquet - 3. Cyrille Guillemain - 4. Laurent Hèmeray - 5. Manuel Poitrenaud - 6. Jean-Pierre Fouquet - 7. Yoann Cormery - 8. Nicolas Jousserand - 9. François Renault - 10. Thony Brisse - 11. Aurélien Daumain - 12. Vincent Philippon - 13. Damien Bette - 14. Cédric Gautier - 15. William Pinon - 16. Sébastien Lagorce - 17. Valentin Cordebar - 18. Florent Sartain - 19. Ernest Lamy - 20. Aurélien Réty - 21. Frédéric Morvant - 22. Romain Touzeau - 23. Julien Réty - 24. Benoît Philippon (à 15 tours) - 25. Alain Berry (à 20 tours).

Le film de la course...

Sur le très rapide circuit des Tourneix, il est difficile de creuser les écarts lorsque tous les pilotes possèdent la même voiture. On en veut pour preuve le fait que tous les finalistes, à l'exception d'Alain Berry et de Benoît Philippon, victimes d'incidents mécaniques, terminent dans le même tour.

Valentin Cordebar en fait l'amère expérience lui qui, après avoir signé le meilleur temps des essais chronométrés, se retrouve pris au piège d'un départ houleux en demi-finale. Qualifié de justesse, il part ensuite en fond de grille mais ne pourra remonter aux avant-postes.

Dès le samedi, les manches de qualification offrent de très beaux spectacles, malheureusement devant un maigre public. Lors de la première manche du groupe A, Yoann Cormery remonte et passe Valentin Cordebar puis Laurent Hèmeray, qui étaient partis devant. Si Jérémie Buquet ne rencontre aucune résistance dans la deuxième, Cyrille Guillemain qui était en tête de la troisième est trahi par son moteur à 300 mètres de la ligne d'arrivée, laissant passer Vincent Philippon et William Pinon.

Les manches du groupe B sont remportées par le futur vainqueur Stephan Devoulon, par Thony Brisse qui est en grande forme et connait ce circuit comme sa poche, et par Jean-Pierre Fouquet. François Renault, qui était sur la première ligne au départ de sa manche, est écarté de la course car sa voiture cale et refuse de démarrer. Un week-end qui commence mal, mais qui se terminera mieux puisque François entrera pour la première fois dans le "top dix" de la finale.

Le quart de finale du groupe A est très disputé, Jérémie Buquet qui en avait pris la tête étant obligé de laisser passer successivement Yoann Cormery, qui l'emporte, et Laurent Hèmeray. Dans l'autre groupe, c'est sans opposition que Stephan Devoulon l'emporte, la lutte étant serrée pour la deuxième place entre Jean-Pierre Fouquet, Aurélien Daumain, Ernest Lamy et Thony Brisse.

Les manches de rattrapage se déroulent sans surprise, le seul fait notable étant la panne moteur de Sébastien Lagorce lors du dernier tour de sa manche. Sébastien était deuxième à ce moment, et laisse passer un à un plein de concurrents. Il sauve de justesse sa qualification en terminant septième, alors que Julien Hubert revenu à sa hauteur l'aurait passé dix mètres plus  loin !

Les "gros bras" se retrouvent encore aux avant-postes des demi-finales, mais cette fois c'est Laurent Hèmeray qui gagne en groupe A, alors que c'est toujours sans inquiétude que Stephan Devoulon domine le groupe B, manche marquée par le tonneau de Julien Desmoulières.

Les courses consolantes sont remportées par Dominique Champagne et par David Bette, ce dernier se faisant remarquer ensuite par un très beau geste : ayant participé à une demi-finale, il n'avait été admis en consolante que parce que des places restaient libres sur la grille. Il se désistera donc de son prix au profit du deuxième, Clément Lamy.

Au départ de la finale, Stephan Devoulon prend d'entrée le commandement, suivi de Laurent Hèmeray parti à ses côtés sur la première ligne. Laurent Hèmeray se fera ensuite passer rapidement par Jérémie Buquet puis, à la mi-course, par Cyrille Guillemain qui vient ainsi compléter un beau podium.

Laurent Hèmeray reste encore largement en tête du classement provisoire de la coupe de France, mais c'est désormais Jérémie Buquet qui récupère la deuxième place et Cyrille Guillemain la troisième.


Voir la BD de Julien
















______________________________________





Belle victoire de Stephan Devoulon, malgré la menace
de Jérémie Buquet en fin de parcours.




Problème de moteur pour Cyrille Guillemain,
heureusement sans conséquence pour la suite.




Yoann Cormery (2CV N° 18) au coude à coude
avec Laurent Hèmeray.




Quatrième temps des essais pour Thony Brisse,
qui se maintient dans les dix meilleurs de la saison.




Malgré de bons résultats tout au long du week-end,
Ernest Lamy ne peut faire mieux que 19ème en finale.




Petite séance de labourage pour Dominique Champagne, ce qui ne l'empêchera pas de gagner en consolante.







Accueil   -   Informations légales    -    Plan du site    -    Remerciements    -    Jeu concours    -   Haut de page