Menus déroulants






























































































































Allogny (Cher) - 22 et 23 septembre 2018

La pluie s'est invitée pour cette trentième édition du 2 CV cross d'Allogny, dernière épreuve de la coupe de France 2018, parfaitement organisée par l'écurie Bourges-Centre.

Jérémie Buquet y décroche une belle victoire.


Résultats :

90 partants, 25 classés.

1. Jérémie buquet
- 2. Alexandre Bérouard - 3. Tom Groussain - 4. Julien Réty - 5. Renaud da Silva - 6. Jean-Pierre Fouquet - 7. Christophe Delamour - 8. Loïc Fouquet - 9. Alexandre Berrué - 10. Jonathan Jahant - 11. Quentin Regnault - 12. Samuel Bureau - 13. Jérôme Delamour - 14. Florent Dubois - 15. Stéphane Mousselin - 16. Benoît Philippon - 17. David Bette - 18. Jean-Guillaume Provot - 19. Morgan Desvignes (à 1 tour) - 20. Josselyn Mabit - 21. Fréddy Laborde (à 7 tours) - 22. Samuel Chenier (à 11 tours) - 23. Jean-Charles Devillard - 24. Damien Bette (à 12 tours) - 25. Manuel Poitrenaud (pas un tour).


Le film de la course...

Quatre-vingt-dix concurrents au départ de cette épreuve, voilà de quoi ravir les organisateurs ! Parmi tous ces pilotes, on retrouvait avec plaisir plusieurs anciens champions de France, dont Laurent Silvestre, quadruple champion entre 1999 et 2003, et Rachel Garnier-Fernagu, la seule femme à avoir décroché le titre suprême. C'était en 1997, elle était connue à l'époque sous le nom de Rachel Maciula.

Ces deux stars du 2 CV cross n'ont malheureusement pas pu faire le spectacle longtemps, éliminés dès les premières manches de qualification. Pour Laurent, la sanction a été rapide et radicale, la voiture étant détruite lors du tonneau qu'il a réalisé au troisième tour. On a une pensée pour Christophe Croc, c'est lui qui avait prêté sa 2 CV au quadruple champion....

Pour Rachel, la course s'est rapidement terminée dans un rail de sécurité. Elle n'avait plus touché à un volant depuis seize années, et à l'époque elle était plus habituée à rouler devant qu'au sein du peloton, là où les "faits de course" sont nombreux. Notons que la 2 CV était celle du champion en titre, Anthony Regnault, qui était déjà sacré champion depuis l'épreuve précédente à Aydie, et n'avait donc pas besoin de courir à Allogny pour conserver son titre. Il avait préféré prêter son bolide à la championne, une belle histoire de famille...


Avant ces incidents, Julien Réty avait remporté la séance d'essais chronométrés, bien décidé à se battre jusqu'au bout pour une belle place d'honneur au classement de la coupe de France 2018. Il remportait ensuite sa manche de qualification, manche très animée puisque c'est elle qui a été arrêtée par un drapeau rouge à la suite du tonneau de Laurent Silvestre. Après quelques hésitations, la manche avait été relancée pour les sept tours restants, avec une grille de départ établie selon l'ordre du dernier passage sur la ligne, conformément au règlement.

Les autres manches ont été remportées par Cédric Gautier, Alexandre Bérouard, Freddy Laborde, Valentin Cordebar et Jean-Pierre Fouquet. Au cours de sa manche, Jean-Pierre a été à la fois heureux et malheureux. Il a été malheureux car au neuvième tour il a fait un "tout droit" dans le talus au bout de la ligne droite, ce qui l'a contraint à l'abandon. Mais il a eu de la chance car, toujours conformément au règlement, il restait moins de deux tours à couvrir et il n'y a pas eu de second départ. Le classement retenu était là aussi celui du dernier passage sur la ligne et, comme il était en tête à ce moment-là, c'était lui le vainqueur. Très abimée dans le choc, la voiture a été réparée dans la nuit par Samuel Chenier et son équipe, afin de permettre à Jean-Pierre de repartir le lendemain.

Jean-Pierre était donc présent le dimanche à l'aube pour participer aux quarts de finale. La pluie était là également, et avec ce ciel couvert, le jour était à peine levé. Alexandre Bérouard remportait facilement le quart du groupe A, malgré la présence de Cédric Gautier qui le suivait comme son ombre. Dans l'autre groupe, Julien Desmoulières surgissait de la deuxième ligne pour prendre rapidement la tête, mais c'est finalement Jérémie Buquet qui l'emportait devant Freddy Laborde.

Les manches de rattrapage étaient ensuite gagnées par Manuel Poitrenaud, Damien Bette (ces deux-là sont aussi des anciens qui revenaient se faire un petit plaisir !), Julien Réty, Valentin Cordebar, Alexandre Berrué et Thony Brisse.

Dans l'après-midi, Renaud da Silva remportait la demi-finale A en doublant Alexandre Bérouard dans le dernier tour. Au cours de cette manche, on déplorait plusieurs abandons de pilotes qui avaient pourtant leur chance : Thony Brisse, Florent Sartain, Cédric Gautier, William Pinon (lui aussi ancien champion en 2005...), et Maxime Denis. Jérémie Buquet s'imposait sans surprise dans celle du groupe B, toujours suivi de près par Freddy Laborde.

Deux courses consolantes étaient ensuite organisées. Damien Jasmin s'adjugeait celle du groupe A devant Rodolphe Ageorges, tandis que Nicolas Millot emportait celle du groupe B devant Fabien Barbillat. Dans cette dernière manche, Vincent Le Gall se payait une petite fantaisie : parti en tête-à-queue dans le dernier virage, il enclenchait la marche arrière pour franchir la ligne plutôt que de perdre du temps à faire demi-tour !

En fin de journée, on trouvait en première ligne sur la grille de départ de la finale Jérémie Buquet, Renaud da Silva et Alexandre Bérouard. Jérémie prenait le commandement dès le premier virage, suivi d'Alexandre. En troisième position pointait Julien Réty. La pluie redoublait d'intensité à la mi-course, au moment où Freddy Laborde, qui occupait la cinquième place, était contraint à l'abandon. Sous le déluge, Jérémie augmentait son avance et n'était plus inquiété jusqu'à l'arrivée, tandis que Tom Groussain, impérial sous le déluge, remontait jusqu'à la troisième place et montait sur son premier podium.

Au classement final de la coupe de France, Jérémie Buquet conservait définitivement la deuxième place et Renaud da Silva la troisième. Pour un petit point, Jean-Pierre Fouquet conservait la quatrième place devant Julien Réty. Douzième de la finale, Samuel Bureau ravissait à son camarade Nicolas Millot la place de meilleur débutant de la saison.


Classements du championnat














______________________________________





Très belle victoire de Jérémie Buquet, sacré vice-champion pour la sixième fois.
Heureusement, il a tout de même deux titres
de champion à son actif !




Alexandre Bérouard termine sa saison en beauté,
avec ici une belle deuxième place en finale.





Très à l'aise sous la pluie, Tom Groussain
remonte ses adversaires et termine
sur la troisième marche du podium.





Meilleur temps des essais chronométrés, Julien Réty
a tout fait pour récupérer la quatrième place
au classement de la coupe de France.
Il lui aura manqué un point...





Avec sa douzième place en finale, Samuel Bureau s'empare du titre de meilleur débutant de l'année.




Après quelques années de 2 CV cross, Morgan Desvignes décroche enfin sa première finale.
Avec 90 pilotes au départ, c'est une performance !




Yannick Rambeau participe à son premier 2 CV cross
et décide de refaire les bas-côtés de la piste...














Accueil   -   Informations légales    -    Plan du site    -    Remerciements    -    Jeu concours    -   Haut de page