Menus déroulants





















































































































Salvagnac (Tarn) - 11 et 12 août 2018

Près de 40 degrés à l'ombre...  mais peu d'ombre !  Malgré cela, cette nouvelle organisation de l'autocross Salvagnacois a connu un beau succès.

Thony Brisse y renouvelle sa victoire de l'an passé.


Résultats :

56 partants, 25 classés.

1. Thony Brisse
- 2. Renaud da Silva - 3. Clément Guérin - 4. Julien Réty - 5. Jérémie Buquet - 6. Benoît Philippon - 7. Julien Desmoulières - 8. Laurent Hèmeray - 9. Alexandre Bérouard - 10. Alexandre Berrué - 11. Florent Dubois - 12. Jean-Charles Devillard - 13. Loïc Fouquet - 14. Sébastien Chauvin - 15. Quentin Regnault - 16. Yvonnic Gablier - 17. Tom Groussain - 18. Samuel Bureau - 19. Pierre Berthier - 20. Olivier Gasse - 21. Thierry Bonnebaigt - 22. Maxime Denis (à 1 tour) - 23. Freddy Laborde (à 2 tours) - 24. Josselin Mabit (à 5 tours) - 25. Christophe Delamour (à 13 tours).


Le film de la course...

Avec ces températures caniculaires et la sècheresse de la terre, les organisateurs ont dû arroser abondamment la piste avant de l'ouvrir aux voitures. Après les essais libres, une nouvelle tournée d'arrosage était effectuée avant la séance d'essais chronométrés, au grand dam des pilotes qui devaient partir dans la première série. Ils ont en effet été lourdement pénalisés sur la piste très glissante, certains parlant même d'une dizaine de secondes de handicap par rapport aux pilotes partis dans les séries suivantes. Très mécontents, les pilotes concernés ont bien demandé à la direction de course de faire recourir leur série, mais se sont vu opposer un refus catégorique.

La séance était remportée par Jérémie Buquet, qui précédait Renaud da Silva de six petits millièmes de seconde. La suite était moins heureuse pour Jérémie, parti en tonneau dans la descente du circuit dès le deuxième tour de sa manche de qualification. La course était arrêtée par un drapeau rouge afin d'évacuer sa voiture qui était sur le toit en pleine trajectoire. Clément Guérin, qui avait pris la tête lors du premier départ, était cette fois devancé par Jean-Guillaume Provot. Il ne pointait même qu'en septième position à la fin du premier tour.

Mais cette première course du week-end n'était pas au bout de ses surprises. Au troisième tour, Pierre Berthier perdait une roue avant et se trouvait planté instantanément au sol, avant d'être percuté par une bonne partie du peloton qui le suivait. Laurent Hèmeray, qui se trouvait juste derrière lui, était contraint à l'abandon. Jean-Guillaume Provot remportait finalement cette manche, devant Clément Guérin auteur d'une belle remontée. Les autres séries de qualification étaient gagnées par Anthony Regnault, Freddy Laborde, ainsi que par Loïc Fouquet au terme d'une belle bagarre avec Renaud da Silva.

Pas de surprise le dimanche matin lors des quarts de finale. Dans le groupe A, Anthony Regnault s'imposait facilement devant Jean-Pierre Fouquet, tandis que Loïc Fouquet remportait celui de l'autre groupe, précédant Freddy Laborde et Renaud da Silva.

Les manches de rattrapage étaient ensuite gagnées par Thony Brisse, Laurent Hèmeray, Alexandre Berrué et Tom Groussain. Ces manches ont surtout été marquées par l'abandon de l'un des favoris, Jean-Guillaume Provot, dont le week-end se terminait tristement.

S'il fallait un rebondissement à l'histoire de la coupe de France 2018, celui qui survenait lors de la première demi-finale de Salvagnac n'était pas celui qu'on attendait... Les deux leaders du classement provisoire, Anthony Regnault et Jean-Pierre Fouquet, se trouvaient en première ligne sur la grille de départ. Coupable d'un départ largement anticipé, Jean-Pierre prenait la tête au premier virage, suivi par Anthony. Au troisième tour, ce dernier tentait un dépassement pour reprendre la tête, mais il s'en suivait un accrochage entre les deux voitures et celle de Jean-Pierre partait dans les décors, l'obligeant à abandonner. Anthony aurait pourtant pu se contenter de suivre son rival, sachant que de toute façon celui-ci serait pénalisé de trois places à l'arrivée à cause de son départ anticipé.

La mauvaise surprise attendait Anthony après la manche, car il était déclaré responsable de l'accident et déclassé en dernière place, synonyme de retour à la maison sans avoir engrangé un seul point. Depuis le début de la saison, on se demandait qui pourrait bien mettre fin à son écrasante domination, mais on n'imaginait pas que ce serait dame Malchance !

C'est finalement Thony Brisse qui remportait cette demi-finale, après avoir ramé pour remonter de l'arrière, lui qui avait raté complètement sa séance d'essais chronométrés. Il devançait Clément Guérin, décidemment très en forme ce week-end. Freddy Laborde s'octroyait l'autre demi-finale et se retrouvait donc en première ligne au départ de la finale, aux côtés de Thony Brisse et Clément Guérin. Auparavant, Pascale Baillon avait remporté une course consolante très disputée.

Thony Brisse prenait le meilleur départ de la finale et accentuait régulièrement son avance au fil des tours. Lui qui avait remporté sa première course sur cette même piste l'an passé s'envolait pour une deuxième victoire. Freddy Laborde était au contraire en butte avec des problèmes mécaniques et perdait régulièrement des places, tandis que Renaud da Silva revenait fort de l'arrière et finissait par coiffer Clément Guérin pour la deuxième place.

Au classement provisoire de la coupe de France, Anthony Regnault conserve toujours une avance très confortable, mais Jean-Pierre Fouquet cède la deuxième place à Jérémie Buquet et se fait rejoindre par Julien Réty, à égalité de points pour la troisième position.

Classements du championnat














______________________________________





Comme l'an passé, Thony Brisse s'impose
sur cette belle piste de Salvagnac.




Les nouvelles couleurs de la voiture de Renaud da Silva sont superbes, et les performances de son pilote
tout aussi éblouissantes !





Premier podium pour Clément Guérin,
pour une fois épargné par la malchance.





Pascale Baillon remporte la course consolante
malgré quinze furieux à ses trousses.





Pierre Berthier planté au sol après qu'une roue avant
se soit détachée.




Laurent Hèmeray (N° 6) et Josselyn Mabit
roue contre roue.










Accueil   -   Informations légales    -    Plan du site    -    Remerciements    -    Jeu concours    -   Haut de page