Menus déroulants



















































































































Salvagnac (Tarn) - 10 et 11 août 2019

Participation en baisse pour cette épreuve pourtant parfaitement organisée par l'Autocross Salvagnacois.

Loïc Fouquet y décroche sa première victoire.


Résultats :

46 partants, 25 classés.

1. Loïc Fouquet
- 2. Jean-Pierre Fouquet - 3. Alexandre Berrué - 4. Samuel Bureau - 5. Cédric Gautier - 6. Pierre Berthier - 7. Tom Groussain - 8. Quentin Regnault - 9. Maxime Denis - 10. Vincent Johanet - 11. Laurent Tourscher - 12. David Bette - 13. Olivier Gasse - 14. Thony Brisse - 15. Florian Leroux - 16. Renaud da Silva - 17. Stéphane Weibel - 18. Florent Dubois - 19. Thierry Bonnebaigt - 20. Clément Guérin - 21. Gilles Devillard - 22. Jonathan Jahant - 23. Nicolas Millot (à 6 tours) - 24. Benoît Philippon (à 9 tours) - 25. Anthony Regnault (à 15 tours).

Le film de la course...

Quarante-six pilotes au départ de cette épreuve, c'est dix de moins que l'an passé... Pourtant cette piste est magnifique et l'accueil des organisateurs particulièrement chaleureux.

Mais la plupart de ceux qui ont fait le déplacement ne le regretteront pas, à commencer par les Fouquet fils et père qui monteront dans cet ordre sur les deux premières marches du podium à la fin du week-end !

Jean-Pierre, le papa, avait déjà affiché ses volontés dès le samedi, réalisant le meilleur temps des essais chronométrés devant Renaud da Silva et Jérémie Buquet. Mais lors de sa manche de qualification, il doit s'incliner devant le champion en titre Anthony Regnault, tandis que c'est sans problème que Jérémie Buquet, Renaud da Silva et Loïc Fouquet remportent les autres séries.

Il faut signaler un incident rarissime qui s'est produit lors de la deuxième manche : elle a été arrêtée dès le premier tour (drapeau rouge), car tous les écrans d'ordinateurs se sont éteints dans la cabine de chronométrage ! L'incident a vite été réparé, mais lors du deuxième départ la voiture de Thony Brisse est restée clouée sur la grille, boîte de vitesse cassée.

Après une nuit bien agitée (orages, vent violent et 28 mm de pluie !), le calme est revenu sur le circuit pour les quarts de finale du dimanche matin. Ils se déroulent sans surprise, Anthony Regnault devançant encore Jean-Pierre Fouquet et Renaud da Silva résistant jusqu'au bout à Loïc Fouquet "accroché" à l'arrière de sa voiture.

En l'absence de ces grosses pointures, les manches de repêchage sont gagnées par Pierre Berthier, Laurent Tourscher, Samuel Bureau et Florent Dubois. Il faut toutefois signaler que dans la deuxième série, Christian Beaujean était en tête lorsque sa boîte de vitesse s'est cassée, et que Florian Leroux menait aussi la troisième série quand il est parti en tonneau dans la descente du circuit. Un peu plus tard, Christian remportera la course consolante, tandis que Florian réussira à réparer sa voiture et à remonter le handicap jusqu'à accéder à la finale ! Bravo !

La demi-finale du groupe A serait presque une copie du quart de finale, Anthony Regnault précédant toujours Jean-Pierre Fouquet, si ce n'était l'abandon de Jérémie Buquet, victime d'une crevaison. Pour lui le week-end s'arrête là, pas de finale, pas de point... Dans l'autre groupe, Loïc Fouquet enthousiasme le public en doublant Renaud da Silva pour la victoire, à quatre tours de l'arrivée.

Loïc se retrouve en pole position sur la grille de départ de la finale, aux côtés d'Anthony Regnault et de Renaud da Silva. Il prend le meilleur départ, suivi d'Anthony, mais au premier passage sur la ligne on voit passer dans l'ordre Loïc Fouquet, son papa Jean-Pierre, Renaud da Silva et Alexandre Berrué, puis vingt voitures en peloton mais plus de trace du champion en titre, Anthony Regnault... Que s'est-il passé en haut du circuit, hors de vision des spectateurs ? On ne le saura qu'après l'arrivée.

À mi-course, Alexandre Berrué réussit un dépassement sur Renaud da Silva et s'empare de la troisième place. Ces positions resteront inchangées jusqu'à l'arrivée et, loin derrière ces quatre pilotes, Samuel Bureau "enlève le sprint" du peloton devant Cédric Gautier.

Restait à régler un dernier point, car le rapport des commissaires placés sur le haut du circuit était formel : la voiture d'Anthony Regnault a été percutée par celle de Renaud da Silva, contraignant son pilote à l'abandon. Il est impossible d'affirmer que cette action était volontaire, surtout au cours du premier tour où les voitures sont encore en paquet serré.

Pour le collège des commissaires sportifs chargés de statuer sur le cas, la décision est difficile. Ils savent bien que les deux pilotes occupent les deux premières places au classement provisoire de la coupe de France, et que le titre de champion 2019 est en jeu. Au final, après avoir entendu les parties intéressées, ils décideront d'une pénalité de trente secondes infligée à Renaud, en motivant ainsi leur décision : "il est impossible de savoir si l'action était volontaire ou non, et nous avons décidé de retirer partiellement l'avantage obtenu par le pilote fautif du fait de l'abandon de son adversaire. Ainsi se trouve préservé la course au championnat".

Il est probable que les deux pilotes n'ont pas été pleinement satisfaits de la sentence, mais on doit reconnaître la justesse de ceux qui l'ont prise : à mi-parcours de la saison, Renaud da Silva précède Anthony Regnault de trois petits points seulement.

Classements du championnat














______________________________________





Première victoire pour Loïc Fouquet,
qui précède son papa sur la ligne d'arrivée !





Juste derrière le clan Fouquet, Alexandre Berrué
monte sur la troisième marche du podium.





Meilleur débutant de la saison passée, Samuel Bureau est l'homme qui monte, il termine quatrième.




Malgré un tonneau alors qu'il menait sa manche de qualif, Florian Leroux réussit à accéder à la finale.




Victime d'une crevaison, Jérémie Buquet abandonne
en demi-finale, donc pas de point ce week-end !





Deux fois vainqueur sur cette piste, Thony Brisse
n'a pas connu la même réussite cette année...





Victime d'ennuis de boîte de vitesse en qualif, Christian Beaujean se venge en remportant la consolante.



Accueil   -   Informations légales    -    Plan du site    -    Remerciements    -    Jeu concours    -   Haut de page