Menus déroulants














































































































Salvagnac (Tarn) - 12 et 13 août 2017

Temps estival et belle réussite pour cette nouvelle réalisation de l'autocross Salvagnacois.

Sur un superbe circuit totalement retravaillé, Thony Brisse décroche sa première victoire !
.

Résultats :

59  partants ; 25 classés :

FINALE : 1. Thony Brisse - 2. Jean-Pierre Fouquet - 3. Jérémie Buquet - 4. Anthony Regnault - 5. Laurent Hèmeray - 6. Loïc Fouquet - 7. Tom Groussain - 8. Sébastien Chauvin - 9. Julien Desaché - 10. Stéphane Dalloz - 11. Christophe Delamour - 12. Anthony Lalevée - 13. Florent Dubois - 14. Alexandre Bérouard - 15. Thibault Bossy - 16. Julien Réty - 17. Clément Guérin - 18. Guillaume Talland - 19. Laurent Tourscher - 20. Alexandre Berrué - 21. Nicolas Rougeron (à 2 tours) - 22. Christophe Croc (à 6 tours) - 23. Stephan Devoulon (à 9 tours) - 24. Vincent Le Gall (à 11 tours) - 25. Jean-Philippe Regnault (à 14 tours).

Le film de la course...

Jusqu'à l'année dernière, le circuit de Salvagnac était réputé pour sa fameuse descente vertigineuse qui se terminait par un virage en équerre juste avant l'arrivée. Ce virage étant maintenant pourvu de rails de sécurité coté extérieur, les organisateurs ont jugé bon de modifier le circuit pour faire descendre les pilotes un peu plus loin, dans une large parabole qui nécessite toujours d'avoir un gros coeur pour l'enrouler à fond de quatrième ! C'est peut-être pour cette nouveauté, mais plus sûrement pour l'excellent accueil qui leur est réservé, que les pilotes ont répondu nombreux à l'invitation du club Salvagnacois.

Jérémie Buquet s'avère le pilote le plus rapide lors de la séance des essais chronométrés, en devançant Anthony Regnault, l'homme en tête du classement provisoire de la coupe de France, de vingt centièmes de seconde.

Jérémie devra toutefois s'incliner devant Nicolas Jousserand lors de sa manche de qualification, les deux pilotes terminant loin devant le reste du peloton. Dans les autres séries, Renaud da Silva gagne sa manche malgré la pression de Thony Brisse sur ses talons, Anthony Regnault domine la sienne en reléguant Christophe Delamour, le deuxième, à près de quinze secondes, et Laurent Hèmeray s'impose après avoir doublé Alexandre Bérouard et Loïc Fouquet.

Le premier coup de théâtre survient le dimanche matin, avec les quarts de finale. Sorti deuxième au premier virage, Nicolas Jousserand rétrograde au fil des tours, roue avant droit crevée. Il terminera seizième d'une manche remportée par Renaud da Silva. Le malheur, pour Nicolas, c'est qu'il sera contraint d'abandonner lors des manches de repêchage, levier de boîte de vitesses cassé. Le week-end est terminé pour lui, sans point dans son escarcelle... L'autre quart de finale est remporté, toujours de façon impériale, par Anthony Regnault qui précède Laurent Hèmeray et Loïc Fouquet.

Après les manches de repêchage, remportées par Stephan Devoulon, Anthony Lalevée, Jean-Pierre Fouquet et Stéphane Dalloz, ont lieu les demi-finales. Celle du groupe A sera plutôt mouvementée, avec un accrochage dans le peloton dès le premier tour. Les victimes seront nombreuses : Ariel Vassort s'arrête en bord de piste, Renaud da Silva rentre au paddock à la fin de ce premier tour, tandis que Vincent Chofflet, goulotte d'essence arrachée, s'arrête dans le tour suivant. C'est ensuite au tour de Jean-Guillaume Provot de quitter l'arène, suivi de Pierre Berthier. Anthony Lochin fera toute la manche avec l'arrière de sa voiture complètement enfoncé, alors que Pascale Baillon et Mickaël Laye termineront au ralenti, moteur ratatouillant ! Bref, une hécatombe, dont Thony Brisse sortira vainqueur malgré un autre coup du sort, car il n'avait plus de quatrième rapport dans sa boîte de vitesses lors des cinq derniers tours...  Dur dur dans la descente pour le régime moteur !

Malgré une abondante poussière, on ne déplorera pas d'incident dans la demi-finale de l'autre groupe, où quatre pilotes feront la course en tête, roue dans roue. Dans l'ordre à l'arrivée : Anthony Regnault, Jean-Pierre Fouquet, Laurent Hèmeray et Loïc Fouquet.

Avant la grande finale est organisée la course consolante, à la grande joie des responsables du club Salvagnacois qui voient leurs deux pilotes monter sur le podium : Anthony Tarroux, premier, et Erick Debord, troisième, y encadrent l'Orléanais Christopher Rabian.

Parti en première ligne, Anthony Regnault prend le meilleur départ de la finale, suivi de Thony Brisse. Dès la fin du premier tour, Jean-Pierre Fouquet reprend la troisième place à Jérémie Buquet, tandis que Jean-Philippe Regnault quitte la piste, roue avant droit crevée. Fidèle à son habitude, Anthony Regnault prend rapidement une centaine de mètres d'avance pour l'emporter sans être inquiété, Thony Brisse et Jean-Pierre Fouquet complétant le podium. Un peu plus en arrière on pouvait féliciter Laurent Tourscher et Vincent Le Gall pour leur première finale, même si ce dernier a été trahi par sa mécanique et contraint à l'abandon.

Notons enfin le dernier coup de théâtre, la décision, très tardive, de rétrograder le vainqueur de trois places pour cause de départ anticipé. L'an passé, sur cette même épreuve, la même décision tardive avait rendu la photo du podium non représentative de la réalité. Cette année, c'est Jérémie Buquet qui n'est pas sur la photo...

Classements du championnat














______________________________________





Première victoire pour Thony Brisse, qui remonte
ainsi à la neuvième place du classement provisoire
de la coupe de France.




Excellente opération pour Jean-Pierre Fouquet,
deuxième de la finale.




Avec son numéro 13, Florent Dubois termine treizième
et engrange treize points...




Erick Debord attendait depuis quatre ans de monter
sur un podium. Troisième de la consolante,
c'est désormais chose faite, et devant son public !




Première finale pour Laurent Tourscher, qui découvre
le 2 CV cross après quelques années d'autocross.




Le jeune Vincent Le Gall progresse rapidement
et joue maintenant dans la cour des grands.
Dommage qu'il ait été contraint à l'abandon en finale.












Accueil   -   Informations légales    -    Plan du site    -    Remerciements    -    Jeu concours    -   Haut de page