Menus déroulants




















































































































Sougy (Loiret) - 1 et 2 septembre 2018

Météo estivale et très beau plateau d'engagés pour cette nouvelle épreuve parfaitement organisée par l'Ecurie Orléans.

Jérémie Buquet y décroche une belle victoire.


Résultats :

81 partants, 25 classés.

1. Jérémie Buquet
- 2. Renaud da Silva - 3. Anthony Regnault - 4. Loïc Fouquet - 5. Christophe Delamour - 6. Alexandre Bérouard - 7. Jean-Guillaume Provot - 8. Benoît Philippon - 9. Alexandre Berrué - 10. Thony Brisse - 11. Freddy Laborde - 12. Pierre Berthier - 13. James Moreau - 14. Damien Baudrier - 15. Nicolas Millot - 16. David Bette - 17. Vincent Johanet - 18. Laurent Tourscher - 19. Alain Berry - 20. Christophe Boyer - 21. Samuel Bureau - 22. Julien Réty (à 1 tour) - 23. Sylvère Sarrant (à 3 tours) - 24. Valentin Cordebar (à 16 tours) - 25. Jean-Pierre Fouquet (déclassé).


Le film de la course...

C'est un très beau plateau de quatre-vingt-un pilotes qui ouvre cette huitième manche de la saison, sept femmes faisant partie du lot. Hélas, parmi elles, Emeline Fouquet ne pourra pas prendre part aux festivités pour cause de blessure à la main droite.

On sait que les jeux ne sont pas encore faits pour la course au titre de champion 2018, même si Anthony Regnault dispose d'une avance confortable. Il pourrait être titré dès la fin de ce week-end s'il remportait la manche, et ce quel que soit l'ordre des arrivées derrière lui. Ce n'est donc pas une surprise de le voir signer d'entrée le meilleur temps des essais chronométrés, précédant de dix-neuf centièmes de seconde son principal rival, Jérémie Buquet.

Ces deux hommes remportent ensuite sans difficulté leur manche de qualification, les autres séries étant gagnées par Valentin Cordebar, Alexandre Bérouard, Julien Réty et Jean-Pierre Fouquet.

C'est en fin de journée le samedi que sont lancés les quarts de finale. Dans le groupe A, Anthony Regnault prend le meilleur départ devant Valentin Cordebar et Alexandre Bérouard. Anthony ne sera pas inquiété, mais derrière c'est Christophe Delamour qui s'empare de la deuxième place. Dans l'autre groupe, Julien Réty, Jérémie Buquet et Jean-Pierre Fouquet terminent dans cet ordre et dans un mouchoir.

La première série de repêchage du dimanche matin offre un beau spectacle, avec une lutte serrée en tête entre Laurent Tourscher, Julien Desaché, Florent Dubois et Julien Desmoulières. Roues dans roues, les quatre hommes franchiront la ligne d'arrivée dans cet ordre. Les autres manches sont remportées par Valentin Cordebar, Jean-Guillaume Provot, Loïc Fouquet, Clément Guérin et Freddy Laborde.

En demi-finale, toujours aucune inquiétude pour Anthony Regnault qui domine largement. Loin derrière, la lutte pour la deuxième place est âpre entre Christophe Delamour, Renaud da Silva, Valentin Cordebar et Jean-Guillaume Provot, dans cet ordre à l'arrivée. Jérémie Buquet remporte ensuite la manche du groupe B, talonné par Julien Réty et Thony Brisse.

La course consolante est ensuite très disputée, dans tous les sens du terme. A la fin de la manche, on trouvera une dizaine de voitures accidentées tout au long du parcours...  Elle est remportée par Franck Andornetti, devant Pascale Baillon et Laura Regnault.

Avant la finale est ensuite organisée une manche réservée aux débutants et le public s'enthousiasme alors pour une toute jeune pilote qui participe à son premier 2 CV cross, Albane Moreau. Du haut de ses dix-huit ans, elle s'empare du commandement dès le premier virage, avec une dizaine de furieux à ses trousses. Elle tiendra jusqu'à l'avant-dernier tour, laissant alors la première place à Stéphane Mousselin.

On trouve ensuite sur la première ligne de la grille de départ de la finale les deux principaux rivaux pour le titre de champion 2018, Anthony Regnault et Jérémie Buquet, avec à leurs côtés Julien Réty. C'est Jérémie Buquet qui prend le meilleur départ, suivi à la fin du premier tour par Julien Réty et Jean-Pierre Fouquet. La surprise est qu'Anthony Regnault ne pointe qu'en huitième position, sans doute à la suite d'un cafouillage entre plusieurs voitures, dans la poussière au bout de la ligne droite. La voiture de Christophe Delamour, malle arrière complètement enfoncée, témoigne de la rudesse de l'incident.

Au cinquième tour, Valentin Cordebar, ancien vainqueur de cette épreuve, est contraint à l'abandon à la suite d'un bris de biellette de direction. Jérémie Buquet augmente régulièrement son avance et franchira sans problème la ligne d'arrivée en première position tandis que Renaud da Silva, tout comme il l'avait fait à Salvagnac lors de la dernière épreuve, remonte régulièrement de l'arrière pour s'emparer de la deuxième place.

On retrouve à l'avant-dernier passage sur la ligne Julien Réty et Jean-Pierre Fouquet en troisième et quatrième positions. Rappelons que ces deux pilotes sont à égalité de points à la troisième place du classement provisoire de la coupe de France. C'est sans doute pour cela que dans le dernier tour, Jean-Pierre porte une attaque sur Julien en fin de ligne droite. Attaque un peu trop virile, la voiture de Julien se retrouvant sur le toit !

La sanction de la direction de course sera rapide, Jean-Pierre Fouquet est déclassé et repositionné dernier. Les deux hommes perdent ainsi bêtement leur troisième place au classement de la coupe, au bénéfice de Renaud da Silva qui tire tous les bénéfices de l'incident.

Classements du championnat














______________________________________





Très nette victoire de Jérémie Buquet, qui menace toujours Anthony Regnault dans la course au titre
de champion de l'année.





Bousculé au dernier tour de la finale alors
qu'il pointait en troisième position, Julien Réty
est un des malheureux du week-end.





Cinquième de la finale, Christophe Delamour se venge des malheurs de sa précédente course à Salvagnac.




Franck Andornetti, vainqueur d'une
course consolante très animée.





Vincent Le Gall était très fort ce week-end.
Mais des petits malheurs l'ont privé de finale...





Albane Moreau découvre le 2 CV cross et démontre qu'elle a déjà un excellent coup de volant !









Accueil   -   Informations légales    -    Plan du site    -    Remerciements    -    Jeu concours    -   Haut de page