Accueil Les courses L'organisation Galerie photos Les archives Contact et liens

Saint-Cyr-en-Val (Loiret) - 3 et 4 juillet 2021







Résultats :

47 partants, 25 classés.

1. Jean-Pierre Fouquet - 2. Valentin Regnault - 3. Laurent Hèmeray - 4. Nicolas Jousserand - 5. Loïc Fouquet - 6. Jérémie Buquet - 7. Tom Groussain - 8. Renaud da Silva - 9. Julien Réty - 10. Quentin Regnault - 11. Alexandre Berrué - 12. Valentin Cordebar - 13. Vincent Johanet - 14. Samuel Chenier - 15. Nicolas Millot - 16. Laurent Tourscher - 17. Johan Champion (à 1 tour) - 18. Pierre Berthier - 19. Alain Berry - 20. Amandine Sailly - 21. Grégory Machin - 22. Norbert Le Douairon (à 2 tours) - 23. Guillaume de la Roche - 24. Julien Desaché - 25. Clément Boissay (à 11 tours).


Le film de la course, d’après notre correspondante sur place Valérie Gablier :

On dit que la crise sanitaire a entraîné une baisse de 30 à 50 % des adhérents dans le monde associatif. Il semble que c’est également le cas dans le milieu du 2 CV cross, puisque c’est encore un petit plateau de pilotes que l’on trouve au départ de cette nouvelle manche. Mais les quarante-sept présents sont très heureux de se retrouver, et tant pis s’il ne fait pas beau dans le ciel. Au jeu des essais chronométrés, c’est le local de l’étape, Laurent Hèmeray, qui signe le meilleur temps devant Loïc Fouquet et Samuel Chenier.

Laurent remporte ensuite sa manche de qualification, après une belle passe d’armes avec le futur vainqueur, Jean-Pierre Fouquet. Samuel fait forte impression dans sa manche, laissant son suivant immédiat, Pierre Berthier, à plus de trois secondes.

Loïc a plus de mal à s’imposer dans sa série, Valentin Cordebar ayant pris un meilleur départ que lui. Notons qu’au premier tour, le président du 2 CV cross, Julien Desaché, a été poussé au talus ! Il n’y a plus de respect… Mais Julien est reparti et a remonté quelques places au fil des tours.

Enfin la quatrième manche est remportée par Tom Groussain, qui réussit à doubler Julien Réty à la faveur d’une petite erreur de ce dernier. Cette fois, c’est Patrick Savoye qui monte au talus, mais tout seul…

À cause d’un problème à la cellule de chronométrage, un drapeau rouge stoppe ensuite le quart de finale du groupe A juste après le départ. Au deuxième départ, la voiture d’Albane Moreau est accrochée et elle est contrainte de quitter la piste. Dommage, car elle avait pris un excellent premier départ !  Laurent Hèmeray s’adjuge cette manche, talonné par Samuel Chenier. Derrière, On a pu apprécier les attaques de Jean-Pierre Fouquet sur Alexandre Berrué et sur Valentin Regnault, mais ce dernier, tout débutant qu’il est, ne s’est pas laissé faire.

Loïc Fouquet remporte le quart de finale de l’autre groupe, devant Julien Réty et Tom Groussain. Parti de l’arrière, Julien Desaché remonte à la huitième position, mais ensuite, ce n’est pas facile de doubler Alain Berry !

Les manches de rattrapage se déroulent le dimanche matin sur une piste arrosée et très glissante. Elles sont remportées par Alexandre Berrué, Nicolas Jousserand, Valentin Cordebar, qui a fait un départ canon, et Quentin Regnault.

Albane Moreau triomphe ensuite dans une manche réservée aux femmes-pilote et aux débutants, devant Jérémy Guillin et Amandine Sailly, puis Christopher Rouyer remporte la course consolante, précédant Jérémy Guillin, encore un débutant, et Rémi Berger.

Lors de la demi-finale du groupe A, Valentin Regnault prends un excellent départ. Derrière, Jean-Pierre Fouquet est en bagarre avec Laurent Hèmeray, qui finira par céder, puis Valentin devra céder à son tour la première place à Jean-Pierre. Nicolas Jousserand signe la troisième place.

En groupe B, C’est Loïc Fouquet, fils de Jean-Pierre, qui prend le meilleur départ et garde la tête jusqu’à l’arrivée. Tom Groussain est en bagarre avec Renaud da Silva pour la quatrième place, tandis que Clément Guérin abandonne à cause de problèmes mécaniques. La pluie s’invite au onzième tour, alors que les premiers rejoignent les derniers. Dans un moment d’hésitation, Julien Réty se rate et perd deux places. Au tour suivant, c’est Julien Desaché qui fait un « tout droit », mais sans perdre de place.

Tout débutant qu’il est, Valentin Regnault se retrouve en première ligne au départ de la finale, aux côtés de la famille Fouquet (le père et le fils). C’est le moment que choisit la pluie pour revenir en force. Qui a les bons pneus ? Je n’en sais rien mais certains filent devant (Jean-Pierre Fouquet, Valentin Regnault), tandis que d’autres tentent de maîtriser leurs glissades. Loïc doit céder la première place, Valentin Cordebar part en tête-à-queue, Renaud da Silva et Quentin Regnault se doublent et se redoublent au gré des glissades, quel spectacle ! Mais aussi quels souvenirs pour Amandine Sailly et Grégory Machin, dont c’était la première finale, bravo !

Au final, Jean-Pierre Fouquet l’emporte devant Valentin Regnault, et Laurent Hèmeray se hisse sur la troisième marche du podium.

Au classement provisoire de la coupe de France, c’est le Lyonnais Nicolas Jousserand qui prend la tête avec 73 points, suivi de près par Valentin Cordebar et ses 70 points. Les jeux sont loins d’être faits !


47 pilotes ont pris le départ de cette deuxième manche de l’année, dont la pluie et la boue ont été les juges à l’arrivée.

Jean-Pierre Fouquet, très à l’aise sur piste glissante, y signe une belle victoire.

Seul Jean-Pierre Fouquet aura pu résister à la fougue du jeune Valentin Regnault (en bleu).

Onzième de la finale, Alexandre Berrué se maintient dans le top dix du classement de la coupe de France.

Première finale pour Amandine Sailly !

Une place en finale aussi pour Guillaume de la Roche, qui court depuis des décennies.

Autres épreuves