Accueil Les courses L'organisation Galerie photos Les archives Contact et liens

Comment ça marche ?


Le pilote :

Il doit être âgé de 16 ans minimum et être titulaire d'une licence pilote "régionale terre".


La voiture :

La règle principale est que la mécanique (moteur et boîte de vitesses) doit être celle d'origine.

La carrosserie est l'objet d'un grand allégement : on enlève tout ce qui ne sert à rien, et on renforce ce qui reste pour résister aux cahots. C'est ainsi que la Deuche perd ses portières arrière, sa fameuse capote, ses vitres (remplacées par un grillage) et tous ses accessoires.

La célèbre suspension est durcie, et donne au bolide un comportement inhabituel mais plus conforme à ce que l'on attend d'une voiture de course.

Point crucial, l'arceau de sécurité fait l'objet de l'attention particulière des commissaires techniques. Même à 100 km/h, un tonneau reste un tonneau !


Organisation des courses :

Suivez le guide…  Tout commence par les essais chronos, qui déterminent les places sur les grilles de départ. Les pilotes sont répartis en 6 manches de qualifications qui se déroulent sur 10 tours. Les 8 meilleurs de chaque série (48 pilotes) disputent ensuite les quarts de finales sur 15 tours, 2 plateaux de 24 voitures étant constitués.

Les 4 premiers de chaque série (8 deuchmen, donc) vont directement en demi-finales. Les autres passent par les repêchages, de même que les éliminés des manches de qualification.

Le système des qualifications est repris, avec 6 séries, les 7  meilleurs de chacune (soit 42 pilotes) rejoignant en demi-finales les 8 déjà qualifiés.

Pour les demi-finales, nous avons donc un total de 50 pilotes, répartis en 2 plateaux de 25. Ils ont 15 tours pour se départager, les autres ayant droit à une course consolante.

Se retrouvent en finale pour 20 tours les 12 premiers de chaque demi-finale, plus le meilleur des deux treizièmes (en fonction du temps réalisé aux essais), soit 25 pilotes.

En résumé, ça fait beaucoup de kilomètres dans le week-end (entre 50 et 80) et quand on connaît la dureté de la direction d'une 2 CV, mieux vaut soigner sa musculature !

NB : si le nombre de pilotes inscrits est inférieur à 60, il n’y a que 4 manches de qualification.


Combien ça coûte ?

Un prix de revient imbattable : une 2 CV bien préparée coûte souvent moins cher que le plateau qui l'amène sur les épreuves.

Un pilote peut disputer un championnat complet avec un budget de fonctionnement de 3 000 €, loin de toute course à l'armement !

Les droits d'engagement sont modestes (60 €) et tous les finalistes sont également récompensés par des prix en espèces, variables en fonction du nombre de pilotes participants.

Un habitacle bien protégé.

Un intérieur très spartiate !

Découpage des ailes avant;