Accueil Les courses L'organisation Galerie photos Les archives Contact et liens

Allogny (Cher) - 8 et 8 juin 2024







Résultats :

Finale A :

1. Valentin Regnault - 2. Alexandre Berrué - 3. Tom Groussain - 4. Loïc Fouquet - 5. Florian Leroux - 6. Clément Boissay - 7. Pierre Berthier - 8. Julien Réty - 9. Laurent Hèmeray - 10. Quentin Petit - 11. Cédric Gautier - 12. Samuel Chenier - 13. Théo Chabenat - 18. Benoît Philippon - 19. Mickaël Rougeron - 20. Sylvère Sarrant - 21. Quentin Rhétat (à 1 tour) - 22. Antoine Guillaume - 23. James Moreau - 24. Jacques Le Thiec (à 8 tours) - 25. Florent Dubois (à 12 tours).

Finale B :

1. Amandine Mérot - 2. Amandine Sailly - 3. Laurent Tourscher - 4. Christopher Rouyer - 5. Norbert Le Douairon - 6. Josselyn Mabit - 7. Marie Groussain - 8. Frédéric Laborde - 9. Yanis Hèmeray- 10 Axel Autissier… (24 classés).

Le film de la course :

63 pilotes participent aux essais le samedi matin, sous une météo encore clémente. Valentin Regnault signe le meilleur temps de la séance chronométrée, tandis que les derniers partis sont désavantagés par les premières gouttes de pluie. Parmi eux, Samuel Chenier, qui réalisera une belle remontée lors de sa manche de qualification alors qu’il était parti en fond de grille.

Valentin Regnault s’impose logiquement dans la première manche de qualification, devant un Florian Leroux très en forme ce week-end. Adrien Blésius est moins chanceux, il termine derrière un tracteur après avoir heurté un talus. Laurent Hèmeray remporte la deuxième manche sur tapis vert, Pierre Berthier ayant été déclassé suite à une poussette… Quentin Petit est contraint à l’abandon, après avoir tutoyé le rail de sécurité.

Alexandre Berrué et Quentin Regnault s’adjugent les deux manches suivantes, puis c’est Clément Boissay qui remporte la dernière de cette série, au cours de laquelle ont lieu de nombreux abandons, consécutifs à la pluie qui recommence à tomber. Parmi les victimes : Christopher Rouyer, Amandine Sailly, Audrey Rougeron et Xavier du Val d'Espréménil.

Dans la série B, Valentin Regnault s’impose encore, distançant largement ses suivants, Loïc Fouquet et James Moreau. Alexandre Berrué remporte également la manche suivante, toujours devant Florian Leroux, tandis qu’Adrien Blésius quitte la piste derrière un tracteur pour la deuxième fois.

Tom Groussain s’adjuge la troisième manche devant son camarade de team Clément Boissay, et Quentin Regnault remporte lui aussi sa manche, qui voit Julien Réty terminer quatrième avec la roue arrière gauche crevée. Enfin c’est Benoît Philippon qui s’impose dans la dernière manche de la journée, devant Laurent Hèmeray, qui aurait pu gagner s’il n’avait pas touché le rail de sécurité quand Benoît est sorti de son tour joker.

Le dimanche matin, les manches de la série C débutent sous le soleil. Valentin Regnault s’impose encore dans la première, mais on a eu une grosse frayeur pour Amandine Sailly, voiture couchée sur le côté dans le premier virage. Valentin a du réagir vite pour l’éviter. En l’absence de commissaires à cet endroit, les pilotes ne voient pas le danger en sortie du virage.

Les manches suivantes sont sans surprise, encore remportées par Alexandre Berrué et Quentin Regnault. Laurent Hèmeray menaçait toutefois Alexandre dans les derniers tours car la voiture de ce dernier connaissait des problèmes de carburation. Jonathan Jahant était contraint à l’abandon après avoir heurté la voiture de Nicolas Guillaume qui avait raté un virage.

Grâce à une bonne gestion du tour joker, Florian Leroux réussit à passer Clément Boissay pour la victoire dans la quatrième manche, tandis qu’on assiste à une belle passe d’armes entre Florent Dubois et Marie Groussain pour les places d’honneur, Marie finissant par prendre le dessus. Tom Groussain, frère de Marie, s’impose ensuite dans la dernière manche de qualification, devant Théo Chabenat, Pierre Berthier et Grégory Machin, Grégory qui avait pris un excellent départ et était sorti deuxième au premier virage.

Pas de surprise en demi-finale A, où les grosses pointures s’imposent : Valentin Regnault (encore !), Suivi de Clément Boissay, Quentin Regnault, Laurent Hèmeray et Antoine Guillaume. Derrière, Benjamin Callard et Marie Groussain se talonnent, roues dans roues jusqu’à ce que Benjamin monte sur un vibreur et percute le rail de sécurité.

Au cours de la demi-finale B, remportée par Alexandre Berrué devant Tom Groussain et Julien Réty, c’est Alain Bellec qui attire l’attention : prenant un tour dans la vue, il se retrouve intercalé derrière Loïc Fouquet, alors quatrième, et attendra deux tours avant de céder sa place aux autres pilotes du peloton, comme les commissaires l’invitaient à le faire avec leurs drapeaux bleus.

Une erreur de procédure lors du départ de la finale C nécessite un second départ, qui se déroule sans encombre. Clovis Naillon s’impose à l’arrivée, devant Audrey Rougeron et Ariel Vassort. Patrick Savoye, qui avait passé la ligne en deuxième position, avait en effet été rétrogradé de trois places pour cause de départ anticipé.

Amandine Mérot prend ensuite le meilleur départ de la finale B et maintient sa position après le difficile virage de la source. Quelques tours plus tard, alors qu’elle mène un train de quatre voitures, elle s’engage dans le tour joker ! Elle en ressort quatrième et, sans se laisser distancer, elle attend que les trois pilotes qui la précèdent prennent leur tour joker. C’est tout naturellement qu’elle retrouve ainsi la tête de la course et la conserve jusqu’au drapeau à damier.

C’est enfin le départ de la grande finale A ! Que s’est-il passé dans la descente vers le virage de la source ? Personne ne pourra le dire car un mur de poussière s’est élevé entre les voitures et le public. Toujours est-il que les places ont été chamboulées. Parti vingt-cinquième, Grégory Machin ressort quatorzième. Tom Groussain a perdu beaucoup de places, et Benoît Philippon, Antoine Guillaume et Florent Dubois se retrouvent en queue de peloton. À l’arrivée, c’est encore Valentin Regnault qui passe le premier sous le drapeau à damier, suivi d’Alexandre Berrué et de Tom Groussain, auteur d’une belle remontée. Derrière, James Moreau devait composer avec une rupture de suspension, et Jacques La Thiec terminait son week-end par un tonneau…

Belle réussite pour cette nouvelle manche de la coupe de France, malgré une météo pluvieuse et, bien sûr, beaucoup de boue.

Valentin Regnault, intouchable, y signe une nouvelle victoire.

Troisième victoire de la saison pour Valentin Regnault, bien installé en tête du classement provisoire de la coupe de France.

Autres épreuves

Crédits photos :  Alicia Guérin

Troisième à Saint-Cyr-en-Val il y a deux semaines, deuxième ici, tout va bien pour Alexandre Berrué.

Belle performance d’Amandine Mérot, qui domine la finale B et engrange cinq points dans la course au championnat.

Pas toujours facile de maîtriser sa voiture sur une piste détrempée par la pluie. Hugo Barbiéri se cramponne à son volant !

Marie Groussain nous a offert un beau spectacle, notamment lors de son duel avec Benjamin Callard en manche de qualification.